loader

chargement

Merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

loader

Email en cours d'envoi.

Votre email a bien été enregistré vous serez informé en cas de changement

Tous les champs doivent être renseignés.

L’email a bien été envoyé.

L'adresse email renseignée ne semble pas valide.

La Plateforme nationale des cafés-cultures

MEMBRE FONDATEUR

Depuis les Rencontres nationales des cafés-cultures de Nantes (2008), la Plateforme qui réunit des organisations professionnelles, des collectivités et l'Etat a mis en œuvre des solutions pour les cafés et les artistes, dont le dispositif du GIP Cafés Cultures.

La Plateforme a travaillé à la mise en œuvre de solutions concrètes pour les cafés-cultures et les artistes
et en particulier un dispositif d'aide à l'emploi artistique direct dans les Cafés Cultures.

La Plateforme nationale des cafés-cultures réunit le Ministère de la Culture (DGCA), les syndicats professionnels le Snam-CGT, l’UMIH et la CPIH, la fédération nationale Collectif Culture Bar-Bars, la Région des Pays de la Loire, la Région Aquitaine au titre de l’ARF (Association des Régions de France), la Ville de Nantes au titre de l’AMGVF (Association des Maires des Grandes Villes de France) et la Ville de Montreuil. Cette plateforme est animée par le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire (Le Pôle) et le Rama (Réseau Aquitain Musiques Actuelles). Créée en 2008, suite aux Rencontres nationales des cafés-cultures de Nantes, la Plateforme nationale des cafés-cultures a produit un dispositif global afin d’appréhender au mieux l’ensemble des enjeux liés à la diversité artistique et culturelle de nos territoires. Elle a travaillé à la mise en œuvre de solutions concrètes pour les cafés-cultures et les artistes, et en particulier un dispositif d'aide à l'emploi artistique direct dans les cafés-cultures expérimenté avec succès en Région des Pays de la Loire, entre 2012 et en 2014, puis mis en œuvre au niveau national à travers le GIP Cafés Cultures. Au-delà du soutien à l’emploi artistique, la Plateforme a permis de préciser le cadre de la programmation et de la diffusion des artistes amateurs, à travers la signature d’un protocole d’accord sur les "bonnes pratiques" entre l’Umih et le Snam CGT. Par ailleurs, elle a contribué à faire préciser la réglementation à travers la rédaction d’une circulaire interministérielle, et l’adaptation des modules de formation sur la sécurité des spectacles.

logo La Plateforme nationale des cafés-cultures
 MENTIONS LÉGALES & PLAN DU SITE