loader

chargement

Merci de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

loader

Email en cours d'envoi.

Votre email a bien été enregistré vous serez informé en cas de changement

Tous les champs doivent être renseignés.

L’email a bien été envoyé.

Cet email est enregistré comme indésirable.

L'adresse email renseignée ne semble pas valide.

Une aide exceptionnelle à l’emploi du Ministère de la Culture

du 1er juillet 2021 au 31 décembre 2021

Un nouveau fonds doté de 10 M€ est confié au GIP Cafés Cultures pour soutenir l’emploi des artistes et techniciens du spectacle vivant. Sont éligibles à l’aide exceptionnelle :

- les collectivités territoriales de moins de 3 500 habitants ;

- les structures de droit privé entrant dans le champ d’application du Guso (à l’exception des particuliers employeurs et des ERP N5 éligibles au fonds d’aide du GIP Cafés Cultures).

Le déclenchement de ces aides est fondé sur les déclarations uniques simplifiées portant sur des contrats de travail exécutés entre le 1er juillet 2021 et le 31 décembre 2021. Retrouvez toutes les informations dans le communiqué de presse du Ministère de la Culture.


ESTIMEZ VOS AIDES Lire l’ensemble du communiqué de presse

COMBIEN ?

Estimez rapidement votre

aide financière 

Evaluez le montant de l’aide exceptionnelle à l’emploi du ministère de la Culture auquel vous pourriez prétendre. Sous réserve de ce qui vous a déjà été attribué par le GUSO.

- Nombre de salariés :

- Montant total des salaires (pour un jour travaillé) :

- Méthode de calcul :

Rappel des plafonds : 2 000€ du GIP Cafés Cultures et 600€ du GUSO

*Soit Coût Total de 0 €

Avec le Fond d’aide exceptionnelle à l’emploi,

vous pourriez prétendre à une aide à hauteur de :

0 €*


Répartition

0 €

0 €

0 €

* Cette estimation pourra être ajustée en fonction de l’application des taux de cotisations sociales.

Le bar, du plus loin que je me souvienne...

POINT DE VUE // JÉRÔME SANZO, HABITUÉ DES CAFÉS

Du plus loin que je me souvienne, le café fait partie de mon univers. Petit, j’accompagnais mon père au café du coin. Puis l’adolescence avec ce vent de révolte te fait découvrir le bar près du stade et loin du collège. Et maintenant que vais-je faire, ils disparaissent mes cafés! Non, car dans quelque ville que ce soit, il existe ces lieux de vie que sont les cafés. La preuve, même maintenant à soixante ans, il me reste un QG où chaque semaine nous nous rencontrons avec des amis pour refaire le monde.

lien facebook

C’est aussi tout ça un café…

POINT DE VUE // LEILA D.

Je me suis rendue compte que très souvent une des premières choses que je fais lorsque j’arrive dans une ville ou un village, c’est de repérer le café du coin, le café sympa ou je vais me sentir bien. Parfois il n’y en a qu’un, parfois il faut choisir le bon… Celui qui va me raconter le lieu, dans lequel je suis parachutée pour quelques heures ou quelques jours le temps de réaliser mes reportages. Celui qui va me permettre d’apprivoiser un territoire et les gens qui y vivent. Et lorsque je l’ai choisi il devient mon bureau, une source d’information, un repère dans mon périple. C’est rassurant un café, c’est vivant, on y apprend des tonnes de choses.

lien facebook
68

collectivités adhérentes

DEPUIS JUIN 2015

2505

établissements demandeurs

DEPUIS JUIN 2015

63674

salaires aidés

DEPUIS JUIN 2015

4496

d’aides attribuées

DEPUIS JUIN 2015

 MENTIONS LÉGALES & PLAN DU SITE